Revue de presse

Ils en parlent…

Retrouvez le travail de Jean-Marc Fondimare dans plusieurs magazines, revues et journaux spécialisés.


Quelques extraits…

« C’est à Saint Amand que Jean-Marc Fondimare et Éric Hibelot ont choisit de s’installer en 2011. (…) Faisant fi de l’ancien et amenant avec eux un petit courant d’air du temps, ils y ont fait construire une maison-atelier et une boutique dont la modernité surprend et égaye le faubourg des Potiers.(…) Jean-Marc choisit définitivement la barbotine et le moulage qui répondent à son besoin de vitesse et à sa grande capacité de travail.
De premiers moules bricolés à une gamme de formes canoniques qui parcourent les étagères de son atelier net et propre, cet ancien étudiant ingénieur oriente maintenant ses recherches sur le luminaire et s’intéresse aux nouvelles technologies comme l’imprimante 3D.
« Je n’ai pas l’impression de travailler la terre, mais plutôt une matière. »
Jean-Marc dessine, cherche, combine les formes. Sa collaboration avec Madé, sculpteur de couleurs, à l’occasion de la Biennale internationale de Châteauroux en 2015, se poursuit et ils exposent de nouveau ensemble, au Fil Rouge, à Roubaix, jusqu’au 26 mars. (…)
Attirée jusque dans leur atelier par des pancartes noires à la typographie sobre mais identifiable, leur première clientèle est parisienne, venant bien souvent des secteurs la créatifs comme le design, le graphisme ou l’architecture, disciplines qui influencent aussi leur travail. Ils ont réussi à capter ce public ciblé en participant à chaque édition du grand salon international Maison  & Objet.
En 2014 et 2015 ils se montrent au London Ceramic Art, où leur production, déjà connue sur les réseaux sociaux, est tout de suite bien accueillie. »

Lorraine Patoir – Revue de la Céramique et du Verre – numéro 213 Mars-Avril 2017


Jean-Marc, le technicien (…) « Après avoir fabriqué un prototype, je le moule pour réaliser des petites séries. Des produit d’art de la table, tasses, ramequins, bols, bouteilles et soliflores, que je décore de manière unique à l’aide d’un crayon d’oxyde, mais aussi des luminaires. Pour ces derniers je travaille la porcelaine finement, autour d’un millimètre d’epaisseur, afin que la matière laisse filtrer la lumière. » Jean-Marc décore ses lampes avant la cuisson à l’aide d’une mini-perceuse et d’une mèche très fine. Certains motifs sont inspirés d’un feu d’artificier, d’autres de la Voie lactée. Il se voit pourtant terre à terre (…) « Au départ j’ai un sac de poudre et au final j’obtiens un objet qui va traverser le temps. »

Modes et Travaux – Août 2018


Jean-Marc parait encore étonné d’être arrivé là. Amusé, il raconte comment un grand professionnel l’a un jour appelé pour un conseil technique…. Magique pour l’autodidacte d’être digne d’essayer de répondre. Chapeau au pro, qui a appris et expérimenté tant de choses, et reconnaît que la solution peut venir du martien qui a déboulé dans le Métier d’Art!

(…) Avec Jean-Marc on navigue à travers de nombreuses techniques qui lui permettent de jouer encore et encore avec les graphismes : il troue ses porcelaines fines pour les transformer en abat-jour, fabrique ses crayons d’oxyde pour écrire sur ses gobelets, teinte la porcelaine dans la masse, et parfois s’amuse à empiler les couches, en gratter certaines pour laisser apparaître celle du dessous… Il crée même des moules en papier, qui brûlent et disparaissent lors de la cuisson.

Article sur le blog de l’Atelier Volapük – 2016

Livraison vers la France Métropolitaine Gratuite à partir de 100€ d’achat

Retour haut de page